fbpx

Comment choisir sa formation d’hôtesse de l’air ?

 

Vous voulez devenir hôtesse de l’air, mais vous vous demandez comment trouver la bonne formation pour cela ?

 

Avant toutes choses, il faut savoir que cette formation peut être réalisée dans un centre de formation aéroportuaire. Idéal pour trouver la formation d’hôtesse de l’air qualifiante (appelées aussi PNC ou Personnel Navigant Commercial) qui vous permettra d’avoir les clés pour trouver rapidement un emploi.

 

Les prérequis pour être formé au métier d’hôtesse de l’air

 

Avant de commencer, il faut préciser qu’aucune compagnie aérienne ne forme d’hôtesse de l’air. Elles laissent, en effet, les écoles privées s’en occuper à leur place. Ceci étant dit, les formations sont supervisées par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) qui s’occupe de l’agrégation des écoles.

 

Donc, la première chose à faire est de vous assurer que l’école que vous allez choisir pour obtenir votre diplôme de Cabin Crew Attestation (CCA) possède bien cette agrégation.

Une fois que vous avez cette information, voici les conditions indispensables pour espérer être acceptée :

 

          Être de nationalité française (ou avoir un titre de séjour valable pendant toute la durée de la formation et un passeport valide) ;

          Avoir 18 ans ;

          Avoir obtenu le BAC ;

          Être en bonne condition physique et savoir nager avec aisance ;

          Disposer d’un bon niveau anglais (au moins 750 au TOEIC).

 

En effet, concernant le point sur la condition physique, il faut savoir que le métier d’hôtesse de l’air est aussi éprouvant physiquement que mentalement. Car, en plus des horaires décalés, certains vols vont vous obliger à rester longtemps debout.

Évidemment, il faut aussi aimer voyager.

 

La formation d’hôtesse de l’air en résumé

 

Généralement, la formation d’hôtesse de l’air dure plusieurs semaines et est scindée en deux parties : une partie théorique et l’autre pratique.

 

Dans la partie théorique, les élèves apprennent tout ce qui concerne la sécurité à bord. Mais aussi la réglementation aéroportuaire, la communication avec l’équipage et les passagers ou encore la gestion des marchandises dangereuses. L’objectif étant d’offrir à la jeune hôtesse de l’air les clés pour pouvoir garder son sang-froid en toutes circonstances. Ce qui est une qualité importante dans ce métier.

 

Après avoir validé cette formation théorique, la stagiaire hôtesse de l’air découvrira la partie pratique qui lui permettra d’être mise en situation lors de jeux de rôles recréant des situations d’extrême urgence (cabine enfumée ou en feux, sauvetage en piscine, etc.). C’est aussi à ce moment que l’élève pourra apprendre à manipuler le matériel que l’on peut trouver à bord.

 

Cette formation pratique sera ponctuée, elle aussi, d’un examen organisé par la DGAC dans un Centre d’Examen d’État CCA pratique.

 

Une fois ce diplôme en poche, la nouvelle hôtesse de l’air pourra postuler dans les compagnies souhaitées. Sachez d’ailleurs qu’il est valable dans toute la Communauté Européenne. À noter : il est possible que d’autres formations complémentaires soient imposées par la compagnie.

30 novembre 2019

Articles similaires

Découvrez nos

Articles similaires