fbpx

Formation hôtesse de l’air : quelles perspectives d’évolution de carrière ?

Vous êtes intéressé par le métier d’hôtesse de l’air ? Et vous songez à rentrer dans une formation professionnalisante qui vous permettra d’être rapidement opérationnelle ? Il est tout à fait normal de réfléchir à son plan de carrière. D’ailleurs, quel métier une hôtesse de l’air ou un steward peut-il exercer après quelques années ? Nous vous disons tout.

Le métier d’hôtesse de l’air à la loupe

Avant de commencer, il convient de définir précisément le métier d’hôtesse de l’air (ou steward). C’est le personnel à bord d’un avion qui s’occupe des passagers et qui se charge d’être le lien entre l’équipage du cockpit et les voyageurs.

Ainsi, c’est un métier de service qui demande beaucoup de diplomatie. Mais aussi un certain sens commercial puisque les hôtesses de l’air peuvent être invitées à vendre des produits à bord de l’appareil. N’oublions pas non plus le sang-froid nécessaire pour rassurer les passagers si besoin ou calmer des situations périlleuses.

En lisant ces quelques lignes, on s’imagine que le métier d’hôtesse de l’air est unique en son genre. C’est vrai. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas possible d’évoluer dans sa carrière. 

Que faire après quelques années d’expérience ?

Il est évident que, contrairement à d’autres métiers de l’industrie aéroportuaire, le métier d’hôtesse de l’air est plus restreint. En effet, un agent de trafic peut s’orienter vers de nombreux postes liés à la gestion du ravitaillement des avions ou à la coordination des vols. L’hôtesse de l’air a des choix plus limités.

Elle peut soit devenir chef de cabine ou chef de cabine principal sur les vols long-courriers. La mission est la même que celle d’hôtesse de l’air. Ceci étant dit, le chef de cabine doit encadrer les équipes en vol afin que le voyage se déroule dans les meilleures conditions. Ainsi, en plus de la gestion des passagers, elle doit s’occuper des membres d’équipages sous ses ordres.

Évidemment, pour atteindre ce poste, il faut cumuler de nombreuses heures de vol et posséder une grande expérience dans son métier. De plus, il faut avoir un dossier irréprochable et être capable de se montrer prêt à gérer une équipe.

À noter : en fonction des compagnies aériennes, les prérequis pour être chef de cabine divergent. En effet, chez Air France, il faut avoir au moins 3 ans d’ancienneté et participer à une sélection (quand celles-ci sont organisées). Chez d’autres structures, il faut être de la nationalité de la compagnie ou avoir renouvelé plusieurs fois son contrat pour accéder à ce poste.

Autrement, il est aussi possible de rester hôtesse de l’air ou steward et de profiter d’un salaire plus élevé au fil des années. Ainsi, d’après les statistiques, alors qu’elle débute avec une rémunération comprise entre 1000 et 1400€ en fonction des compagnies, une hôtesse de l’air peut gagner environ 2500€ net par mois après 10 ans et entre 3000 et 3500€ mensuel après 15 ans de métier. À vous de voir si vous préférez rester dans ce métier ou évoluer vers une fonction d’encadrement d’équipe.

Cliquez ici pour en savoir plus. Plus d’informations sur les salaires dans cet article.

29 novembre 2019

Articles similaires

Découvrez nos

Articles similaires