fbpx

Les missions d’une hôtesse de l’air

Tous les fans de voyage et/ou d’avion rêvent de devenir hôtesses de l’air. Dans cet article, nous allons nous intéresser tout particulièrement au métier d’hôtesse de l’air.

 

Quel est le rôle d’une hôtesse de l’air et quelles sont les compétences et qualités liées au métier ? Nous vous disons tout.

 

Hôtesse de l’air : un métier qui fait rêver

 

Pour mieux connaître le métier d’hôtesse de l’air, deux choix s’offrent à vous. Le premier : questionner directement le personnel navigant lors de votre prochain voyage. Seconde possibilité : lire les fiches métier sur les sites spécialisés (comme celui-ci). Cela est intéressant pour connaître les grandes lignes de la profession. À savoir : on parle aussi de Personnel Navigant Commercial (ou PNC).

 

Ceci étant dit, il faut noter que le rôle principal de l’hôtesse de l’air est d’assurer la sécurité en plein vol et de s’occuper du bien-être des passagers. Pour ce faire, elle doit être le lien entre le chef de cabine, le pilote et les passagers.

 

La journée type d’une hôtesse de l’air commence en salle de briefing quand elle découvre l’équipage et sa fonction du jour. En effet, son chef de cabine peut lui demander d’être en charge de la sécurité ou avoir une fonction commerciale le temps du trajet.

 

Puis, elle s’occupe de vérifier le bon fonctionnement de tous les équipements de sécurité et des interphones. Ensuite, elle accueille et prend en charge les passagers à bord. Une fois en vol, elle reste à leur côté pour les rassurer, les informer et s’assurer que chacun ne manque de rien. Finalement, pendant l’atterrissage, elle s’assure que la cabine reste propre pour éviter d’éventuels accidents.

 

À noter : en fonction des voyages, il est possible d’avoir plus ou moins de temps d’escale pour découvrir les destinations.

 

Hôtesse de l’air : caractéristiques du métier

Pour être acceptée en formation d’hôtesse de l’air, il faut aimer voyager, ne pas avoir peur de l’avion et, surtout, être résistante physiquement. En effet, il faut préciser que ce métier impose de réaliser un grand nombre d’heures par semaine. Et, parfois, de travailler en horaires décalés. De plus, il est évident qu’une hôtesse de l’air doit parler couramment l’anglais, au minimum (d’autres langues sont conseillées).

 

À savoir : une hôtesse de l’air débutante se verra affectée à des vols nationaux tout d’abord. Ce n’est qu’en évoluant qu’elle pourra être acceptée en vols long-courriers.

 

Finalement, pour être une bonne hôtesse de l’air, il faut avoir le sens du service client, être patiente, courtoise, avoir une excellente adaptabilité, être présentable et, enfin, savoir faire preuve de sang-froid en toutes circonstances. Avoir une bonne hygiène de vie est aussi fortement recommandé.

 

Si ce métier vous fait envie, n’hésitez pas à contacter un centre de formation aéroportuaire agréé.

12 décembre 2019

Articles similaires

Découvrez nos

Articles similaires